Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les meurtres se succèdent : Orlando, les deux policiers français, la députée anglaise (œuvre d'un néo-nazi, pour changer un peu) et les micro-trottoirs également où, invariablement, l'émotion est « palpable » et où l'on interviewe des proches, des voisins, qui ont de la peine à retenir leurs larmes. Enfin quoi, un peu de bonne humeur ne serait pas de trop pour rendre hommage aux victimes ! Après tout, ce ne sont que des morts. Il y en a tous les jours.

Certains en profitent pour friser l'incident diplomatique en refusant de serrer la louche à Pépère et au petit vizir. Notamment un flic avec des béquilles : ces gens-là ne savent pas comment se faire remarquer.

J'ai reçu un mail du chanteur breton Joël Bosc (coup de cœur du 19 mars 2011) à propos des casseurs de l'hôpital Necker, avec un témoignage dont je vous livre quelques extraits : « Hier il y avait des centaines de milliers de manifestants dans les rues de Paris … Je comprends facilement ce qu'il peut y avoir de désespérant là-dedans pour le gouvernement. Alors que l'on pouvait imaginer qu'au fil des semaines et des mois, la rue se fatigue et la violence soit de plus en plus isolée, c'est tout le contraire qui se passe …Hier, les manifestants ont commis de nombreuses dégradations. Pour celles que j'ai pu constater, elles étaient très « ciblées » : banques, assurances et publicités. …

Au milieu de tout cela, quelques vitres de l'hôpital Necker ont été brisées... Certes, briser les vitres d'un hôpital … c'est idiot, mais sauter sur l'occasion pour instrumentaliser la détresse des enfants malades et de leurs parents, c'est indécent … Cette indécence est d'autant plus choquante lorsque l'on connaît la situation de l'hôpital public aujourd'hui. MM Valls et Cazeneuve, « révoltés » du fond du cœur par cinq vitres brisées, le sont-ils autant par les conditions de travail effarantes des personnels hospitaliers ? Lorsqu'un généticien clinique doit travailler 70 heures par semaine car la direction de son hôpital n'a pas les moyens d'employer un nouveau docteur ni même une secrétaire, quelles en sont les conséquences pour tous ces gentils petits enfants malades au chevet desquels nos ministres accourent depuis hier ?

Et c'est signé : Un parent d'enfant très malade de l'hôpital Necker

Toujours à propos des casseurs : Sans rire, Bismuth demande que les dégradations soient payées par les syndicats organisateurs plutôt qu'avec l'argent des contribuables. Et les frais de campagne d'un candidat pas encore déclaré qui puise dans les finances de son parti ? Qui les paie ?

La Chaîne Parlementaire : samedi 18 juin : reportage édifiant sur les nouveaux goulags qui ressemblent étrangement aux anciens : brutalité envers les détenus (parfois jusqu'à la mort), humiliations répétées, racket (les familles doivent verser leur obole afin que les conditions de détention soient un peu moins dures). Décidément, le Mammuth a raison, Poutine est un grand humaniste et un grand démocrate.

A la rentrée, l'émission de Philippe Meyer, « La prochaine fois je vous le chanterai » ne sera pas reconduite, alors qu'elle vient de battre un record d'audience (1,78 millions d'auditeurs). La seule émission sur la bonne, la vraie chanson, pas la « pop » chère à Valérie Lehoux ! Le prétexte : Philippe Meyer officie également sur FRANCE CULTURE et le PDG Matthieu Gallet ne veut pas de dispersion. Sans doute la véritable raison : l'animateur a son franc parler et n'hésite pas à envoyer sur l'antenne de petites piques à sa direction et a même signé une tribune dans « Le Monde » lors du mouvement de grève de 2015.

Un internaute enfonce Meyer en écrivant qu'il fait de l'humour à deux balles. Après tout, on a le droit de préférer celui d'HANOUNA.

Coups de gueule - Pierre Thévenin
Tag(s) : #Coups de gueule de P.Thévenin

Partager cet article

Repost 0