Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Le lapin réfugié "

Le lapin réfugié

Il était une fois encore

Un lapin que le triste sort

Avait poussé à tout quitter :

Son camp sa forêt et son terrier,

Poursuivi par la mort

Que lui réservaient les chasseurs.

Il s'enfuit se réfugier

Avec toute sa maisonnée.

Il parcourut bien des lieux

Des océans, des mers et rivières

Et arriva tout heureux

Sur une terre qu'il crut hospitalière.

Il y demanda l'asile aux habitants

Leur parla de ses épreuves et de son calvaire

Mais il fut enfermé dans un camp

Avec sa famille : « Bienvenue en enfer » !

Le lapin avait beau protester

Parler de solidarité, d'humanité

Mais on lui fit bien comprendre

Qu'il n'avait rien à attendre

Qu'ici on ne partageait pas

Ni le travail ni les repas

Alors il décida de s'évader

Et construisit un radeau en secret.

Il s'embarqua avec les siens

Loin des humains et de leurs chiens

Et faillit bien mourir

Tant la mer était en délire.

Après une dure traversée

Il put enfin accoster

Sur une il désertée

Où il put s'installer.

Il se méfia pour toujours

De ces terres d'accueil sans amour

Où l'égoïsme et la cruauté

Sont les cadeaux d'accueil aux réfugiés.

Il vécut heureux bien longtemps

Le temps d'accueillir d'autres émigrants

Que la souffrance et la guerre

Avaient jetés sur les mers.

Il arriva que le roue tourna

Et que vinrent dans le pays du lapin

Ces vilains villageois

Qui lui avait refusé le pain.

Le lapin peu rancunier

Au bon cœur et à la grande âme

Accueillit ,hommes, enfants, et femmes

Et leur offrit l'hospitalité.

Moralité

Nul ne sait de quoi sera fait demain

Et comme dans la fable du lion et du rat

Tôt ou tard, on aura tous besoin

D'un plus petit ou d'un plus pauvre que soi !

Fables des enfants d'aujourd'hui - Carmen Montet
Tag(s) : #Fables des enfants d'aujourd'hui - C

Partager cet article

Repost 0