Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De très vieux cigares

Ancien pressoir à cigaresSait-on où se trouvent les plus vieux cigares connus ? Inutile de chercher la réponse ! Ils sont en Amérique. C’est maintenant chose courante et il en est des cigares comme de beaucoup d’autres choses.

Pour contempler les plus vieux cigares connus, il faut se rendre à New-York, dans la cinquième avenue. Là se trouve une boîte qui a contenu cent cigares, mais n’en renferme plus qu’une cinquantaine.

Les cigares sont de la marque «  Pleine Lune « , la boîte porte la date de fabrication : 24 octobre 1866. Les cigares ont donc 64 ans et, paraît-il, ont encore le meilleur aspect.

La maison qui possède cette rareté en compte encore une autre constituée par un exemplaire du « New-York Sun «  du 25 avril 1835, où il est signalé qu’un homme a été arrêté à Providence et condamné à une amende pour avoir fumé dans la rue.

Ceci explique cela peut-être. On peut se demander si la qualité des cigares de 1866 était si mauvaise qu’on avait pas le droit d’empester ses concitoyens dans la rue.

En effet, peut-on croire qu’un bon Havane digne d’être fumé après un bon dîner serait arrivé à l’âge, déshonorant pour un cigare, de soixante-quatre ans ? Le «  Pleine Lune « , décidément n’a connu que des dédains !

barre de separation,separateurs

Le charbon fut un sorcier

Vous qui vous plaignez de manquer de charbon, savez-vous qu’il n’a pas toujours fait bon l’employer pour le chauffage ? c’est seulement sous le règne d’Henri VIII d’Angleterre, que la houille fut utilisée pour la première fois comme combustible.

Les habitants de Newcastle, qui avaient obtenu l’octroi d’une charte leur permettant d’en extraire de leur sous-sol, n’en devait guère profiter, car leurs maisons ne comportaient pas de cheminées, et la fumée qui montait du foyer s’échappait tant bien que mal d’un trou pratiqué dans le toit.

Il y eut de ce fait tant d’asphyxies et d’accidents bizarres que la charte fut retirée par Edouard IV, lequel interdit formellement le charbon de terre pour les usages domestiques. Quiconque ne tenait pas compte de cette interdiction était passible d’une amende. En cas de récidive les contrevenants allaient en prison.

Et l’on cite le cas d’un Londonien qui fut pendu haut et court en raison de cette offense. C’est que la superstition s’en mêlait, et que l’on soupçonnait de sorcellerie quiconque trouvait le moyen de résister aux mystérieuses et néfastes émanations des feux de houille.

L’installation des cheminées mit fin à ce bizarre ostracisme, mais il fallut un certain temps pour la houille détrônât le bois en tant que combustible : au XVIIe siècle encore on s’en servait assez peu. Par contre, il n’était pas rare de le voir entrer dans la fabrication de certains ustensiles de ménage et la chronique de Wigan décrit un dîner qui fut servi dans de la vaisselle en charbon de terre que les convives jetèrent au feu après le repas.

Tag(s) : #Almanach Vermot

Partager cet article

Repost 0