Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les XVIe et XVIIe siècles avec Nicolas Copernic ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Copernic ) et Descartes commencèrent à distinguer la philosophie des problèmes physiques : la science conquiert alors son autonomie. Le XVIIIe, avec " Les Lumières "  et les philosophes " éclairés " tels Voltaire, Diderot, Rousseau détache définitivement le divin de l'humain, prônant une société laïque où la raison l'emporterait sur le surnaturel. La réflexion sur l'homme, sa morale et sa liberté se précise avec les systèmes de Leibniz, Spinoza et Kant.

L'eudémonisme est doctrine philosophique grecque posant comme principe que le bonheur est le but de la vie humaine. Il n'est pas opposé à la raison, il en est la finalité naturelle. Pour Aristote, par exemple, tout ce que nous accomplissons, tous nos actes ne visent qu'à atteindre le bonheur.

Cet " eudémonisme "  se retrouve chez Spinoza (1632-1677) qui place, lui, le bonheur dans la joie qu'il y a de comprendre la nature, l'amour de soi, du monde et la puissance de la raison qui permet de se libérer des passions. Héritier critique du cartésianisme, s'il prit ses distances vis-à-vis de toute pratique religieuse, la réflexion théologique, elle, fut au centre de sa pensée philosophique. ( L'œuvre de Spinoza entretient en effet une relation critique avec les positions traditionnelles du judaïsme , du christianisme  et de l'islam ).

De confession juive, Baruch Spinoza est frappé par un " Herem " , (1656 ) (soit l'équivalent d'une excommunication ) qui le maudit pour cause d'Hérésie de façon violente et définitive, mais l'homme ne semble pas touché par cette  mesure qui lui permet de s'affranchir un peu plus des dogmes religieux.

Considéré comme athée, il rédige le Traité théologique-politique, dans lequel il défend « la liberté de philosopher » et conteste l'accusation d'athéisme, le livre publié sous couvert d'anonymat en 1670 sera interdit par les autorités religieuses qui le considèrent comme blasphématoire. La philosophie de Spinoza  s'appuie uniquement sur le raisonnement et non sur la croyance pour nous donner des moyens de penser dans nos propres vies le chemin de la Liberté et de la béatitude.. Son œuvre majeure reste " L' Ethique " dans lequel l'auteur  s’efforce d’exprimer, de manière objective, l’essence fondamentale de toutes choses. Spinoza est le penseur d'un système, complexe et aride, permettant à l’homme de se libérer de ses illusions et d’accepter sa place dans la Nature, mais pas seulement car pour lui la sagesse s’acquiert par connaissance, la joie se maintient par la recherche des bonnes passions.

 

De son côté la Philosophie pratique de Kant ( 1724-1804 ) désigne la philosophie édifiée par l'usage de la raison pratique, par opposition à celui de la raison théorique. La philosophie pratique englobe ainsi aussi bien la Philosophie morale que celle politique ou encore la philosophie du droit. Kant marqua par ses nombreux travaux sur la métaphysique ( Fondements de la métaphysique des mœurs et Critique de la raison pratique ) aussi bien la morale, la critique ou encore l'esthétique de nombreux philosophes tout au long de ces derniers siècles. Pour lui la raison à besoin à la fois d'idées mais aussi d'expériences. Elle a aussi ses limites. L'ensemble de sa philosophie tend à  répondre à ces trois questions :

– Que puis-je connaître ? 

– Que dois-je faire ?

– Que m’est-il permis d’espérer ? 

Dans tous les domaines ( mœurs, esthétique, politique ), Kant nous renvoie à l’autonomie et à la liberté humaine. L’homme, se doit d'être un agent moral autonome et l' auteur d’un jugement de valeur désintéressé et universel. Il doit donc agir moralement et sortir les tats de leur état de guerre permanent pour fonder un projet de paix perpétuelle.

( source Wikipédia, l'Internaute et divers blogs traitant du sujet )

Tag(s) : #graines de philo

Partager cet article

Repost 0