-Regardez, il a souri ! s'exclama l'âne. Comme il est mignon, reprit le mouton. Je veux lui offrir ma laine la plus douce.

-Et moi, continua la poule, je vais lui pondre de bons oeufs tout chauds.

-Petit bébé, murmura l'araignée, moi aussi, j'aimerais t'offrir un cadeau. Mais les gens disent que je suis laide et je ne sais rien faire de mes pauvres pattes...

-Voyons ! Nous, tes amis, nous trouvons que tu es très jolie, s'exclama le boeuf.

-Et nous savons bien que tu es habile, ajouta la poule.Conte de Noël -Les araignées de Noel

-Il ne faut pas croire ce que disent les gens, continua l'âne. Moi, par exemple, quand on dit que je suis bête, je n'écoute pas !

L'araignée réfléchit un moment, puis elle chuchota :

-J'ai trouvé une idée ! 

Et aussitôt, avec ses minuscules pattes noires, elle se mit à tisser une grande et solide toile pour le bébé. Elle tissa, tissa, tissa, toute la nuit en y mettant tout son coeur, et au matin... elle avait fabriqué une belle couverture bien chaude ! 

Le bœuf, l'âne, la poule et le mouton admirèrent son travail. Et quand l'araignée déposa le tissu aux pieds de Jésus, Marie, la maman du bébé, s'exclama :

-Merci, petite araignée, pour ce joli cadeau !

Elle prit la couverture et la posa délicatement sur son enfant. Alors heureuse, la petite araignée, épuisée d'avoir tant travaillé, s'endormit tout près du bébé. On raconte que le lendemain, lorsque Marie, Joseph et leur bébé s'en allèrent, la petite araignée faisait partie du voyage...